Stage : Equilibrez votre vie par le corps et l’esprit

[clear]Stage co-animé avec Arnaud Dancie

La puissance de la conscience au service du corps
La présence du corps au service de la conscience

Deux approches complémentaires

Ce stage vous permettra de découvrir les passages qui libèrent et dynamisent votre pouvoir personnel.

Dans la joie d’expérimenter des concepts simples et essentiels, vous trouverez le chemin de votre équilibre intérieur.

Cette démarche lie le corps à l’esprit, ainsi vous toucherez la puissance de cette spiritualité qui passe par le corps et votre pouvoir quotidien dans notre monde matériel.

Vidéo : Vous avez la capacité de vous guérir

 

Programme du stage
« Equilibrez votre vie par le corps et l’esprit »

Prise de conscience : Vous allez obtenir de nouvelles informations qui vont faire évoluer vos schémas types de pensées, et débloquer votre psychologie. Vous comprendrez pourquoi vous êtes bloqués dans votre situation actuelle, et ce que vous pouvez faire pour vous libérer.

Nettoyage : Grâce aux signaux donnés par vos corps énergétiques, émotionnels et mentaux, nous allons vous guider avec un travail personnalisé pour débloquer vos cellules et vos ancrages trans-générationnels, ADN et énergétiques.

Acquisition de compétence : L’ouverture de vos conscience grâce à quelques exercices simples bénéficiants de l’effet de groupe, l’accès à votre coeur comme outil de création et de perception de votre nouveau monde, une libération de vos capacités et de vos ressentis, voici ce que vous allez vivre dans cette 3ieme phase du programme

Nouveaux schémas : En programmant différemment votre mental maintenant libéré, vous aller découvrir une vie créative et joyeuse, faite d’expérimentation et de choix, pour créer de nouveaux résultats et de nouvelles expériences dans votre vie. Vous allez apprendre à utiliser le processus divin de création pour construire de toute pièce la vie que vous souhaitez.


Dates

du 30 Janvier 2016 à 10h (accueil dès 9h) au 31 janvier 2016 à 18h

Lieu

Chalet Rochetière
79 impasse Jaillère
38250 St Nizier

stage spirituel conscience

Tarif

150€ le stage de deux jours (hors repas et logement)

Si nécessaire, facilités de règlement sur demande en cliquant ici

Logement / Repas

Ces prestations sont en supplément, sur réservation, si vous ne voulez pas apporter vos propres repas.

  • 5€ / repas
  • 30€ à 40€ la nuit avec pdj (en fonction de la chambre d’hôte disponible)

Pour réserver votre (vos) place(s)

Merci de m’écrire à cedric@grenoble-coach.fr ou m’appeler au 06 23 96 53 28

[clear]

[clear]

Vidéo Conférence :
« Se libérer de ses blocages grâce au corps et à l’esprit »

[clear]

[clear]

Présentations croisées des 2 intervenants

spiritualité, énergétique, conscience« Motivé par la conviction qu’il existait une forme de liberté qui dépasse la sphère financière, temporelle ou même géographique, Cédric Esserméant s’est documenté et il a entrevu une possibilité de réponse dans la simplicité et la puissance de la pleine conscience. Il a donc expérimenté cette voie pendant plusieurs années dans sa vie personnelle en travaillant sur son espace intérieur. Cette conscience de notre réalité l’a amené à ouvrir ses perceptions dans un domaine plus énergétique. Les résultats de bien-être, de sérénité et de création délibérés qu’il obtenait l’ont motivé à proposer cette approche sous différentes formes. Aujourd’hui, renforcé par l’impact de ses démarches dans les différents domaines de sa vie, il propose un accompagnement empreint de confiance, d’harmonie et de simplicité aux personnes qui viennent le voir en cabinet, en stage ou dans ses formations internet. »

arnaud dancie« Arnaud Dancie est osthéopathe, thérapeute et énergéticien. Son éveil personnel et spirituel a donné naissance à une approche énergétique de soins « traditionnels » du corps, mais aussi des cellules et des ancrages énergétiques. Avec toujours une volonté intacte de permettre à l’individu de se libérer et de vivre heureux et épanoui, il complète son approche dans la matière par un travail soigné sur la conscience et les émotions, pour une approche globale, seule capable de lever durablement nos blocages. Dévoué et désintéressé, il laisse son coeur et son âme travailler librement pour vous rendre la vie plus belle. »

A découvrir également

« Mettez l’univers à votre service »
Atelier de 3h le dimanche matin

[clear]

[clear]

[clear]

[clear]

 

Je ne suis pas cette maladie

Peut-être êtes-vous malade, ou souffrez-vous ?

Une maladie qui vous affecte au quotidien, en permanence. Alors, depuis que vous avez contracté ce mal, vous dites :

« je suis (votre maladie) »

Par exemple,

« je suis dépressif »

« je suis allergique »

On va même jusqu’à dire que l’on « est » notre comportement :

« je suis en colère »

« je suis impulsif »

maladie

En disant « je suis (ma maladie), vous vous définissez par ce mal. Vous vous créez une identité à partir de lui.

Êtes-vous votre maladie ?

Êtes-vous votre comportement ?

Est-ce vraiment cette maladie ou ce comportement qui vous défini, qui fait que vous êtes qui vous êtes ?

Est-ce vraiment cela que vous CHOISISSEZ d’être pour le restant de vos jours ?

Si vous vous définissez vous-même par votre comportement ou votre souffrance, comment voulez-vous vous en défaire ?

Voici l’histoire d’Ève Ricard. Elle va vous apprendre quelque chose d’intéressant sur la relation entre vous et votre maladie (ou votre comportement) :

Voici l’histoire d’Ève, la soeur de Matthieu Ricard

Ma sœur Ève fut atteinte précocement – elle avait juste 42 ans – par la maladie de Parkinson. Elle réagit avec un grand courage et de la façon la plus constructive possible, comme elle le décrit dans son émouvant récit, poème et enseignement, Une étoile qui danse sur le chaos . Les jeunes parkinsoniens ne bénéficient pas en France de l’aide sociale accordée à d’autres travailleurs handicapés (travail à mi-temps, etc.), car c’est une maladie qui est censée affecter les personnes âgées, lesquelles, habituellement, ont déjà quitté le milieu du travail. En dépit de sa maladie, Ève continua à se dévouer à plein temps aux enfants issus de milieux défavorisés qu’elle a accompagnés pendant toute sa carrière d’orthophoniste.

Ma sœur Ève et son époux, Yann, me donnent tous les jours une leçon de vie. Une leçon transmise non par des mots mais par l’exemple. Une leçon qui n’est pas donnée à une heure ou à une date fixe mais à chaque instant, avec simplicité, constance et dignité. Ève m’enseigne le courage, Yann la sollicitude. Un courage qui ne consiste pas seulement à faire face avec fortitude à une maladie éprouvante dont elle sait qu’elle ne guérira pas, mais surtout à avoir adopté et maintenu sans fléchir une vision et une attitude exemplaire à l’égard du mal qui l’affecte. Cette vision, elle l’articule en quelques mots : « Je sais que j’ai une maladie et pourtant je ne suis pas cette maladie et je ne le serai pas. » Cette attitude fait une immense différence, car en ne s’identifiant pas à la maladie, Ève a ouvert et préservé un espace de liberté pour vivre, créer et aimer. Cette espace lui permet de choisir comment vivre une maladie qu’elle n’a pas choisi de subir. Une maladie qu’elle a prise en main comme une musicienne qui trouve sur son chemin un instrument abîmé et sait, par la magie de son expertise, en tirer une mélodie émouvante et sublime.

Quelles que puissent être l’adversité extérieure et la douleur du corps, c’est l’esprit qui les traduit en mal-être. C’est lui qui connaît la joie au cœur de la tempête ou la tristesse dans un paradis. Un changement, même minime, dans la manière de percevoir et d’interpréter le monde, transforme considérablement la qualité de chaque instant de notre existence.

Partout où la vie s’épanouit dans l’univers, la souffrance est présente : maladie, vieillesse, mort, séparation d’avec ceux que l’on aime, union forcée avec ceux qui nous oppriment, privation de ce dont on a besoin, confrontation avec ce que l’on redoute…

Mais la souffrance ne possède pas un caractère absolu, et le malheur n’a pas de causes immuables. Nous n’avons qu’un contrôle limité, temporaire et souvent illusoire sur le monde extérieur et sur notre corps, mais notre esprit, lui, est par nature beaucoup plus flexible : s’il est difficile de changer le monde, il est toujours possible de transformer notre façon de le percevoir.

Maladroitement, nous recherchons le bonheur en dehors de nous-même et lorsque nous nous trouvons désemparés face à la souffrance, c’est encore à l’extérieur que nous cherchons de l’aide. Pourquoi tant hésiter à tourner notre regard vers l’intérieur ? C’est pourtant bien au cœur de la nature même de l’esprit que l’on peut s’ouvrir au potentiel de force et de sérénité qui est toujours présent au plus profond de soi.

Ève Ricard, (2015). Une étoile qui danse sur le chaos , Albin Michel.

Source de l’article : http://matthieuricard.org/blog/posts/une-etoile-qui-danse-sur-le-chaos-1